Je voudrais que Toledo Archives Society soit une société d'amis, de complices : une communauté de sens où j'aimerais exposer subjectivement, au fil du temps, des travaux, des recherches, des œuvres et des obsessions : travail sur les « strates de fiction », sur l'« entre des langues », publication de fragments qui prolongent les livres, travaux photographiques et vidéos, ébauches et matériaux qui précèdent ou suivent les œuvres. La page Facebook associée sera, pour moi, un lieu d'écriture et de publication et j'espère, pour tous ceux qui s'y relient, un trait d'union, un lieu de partage et de compagnonnage.
Toledo Archives Society
* = Champ requis
Nowhere lands

Nowhere lands

Nowhere lands ONE

Série photographique, où des lieux sans qualité…

Première exposition — Mai 2011
La Ménagerie de Verre —

Travail photographique sur des lieux sans qualité, lieux de l’entre. Ces Nowhere lands forment, au fil des ans, un fonds d’archives sans date ni coordonnées. Géographies d’une identité flottante, ils forment ensemble un fonds désidentifié, rétif à toute géolocalisation : anti-lieux de mémoire, des points d’oubli, de transit, où l’œil ne se fixe pas, que le regard habituellement cherche à fuir.

Le Hêtre et le Bouleau

Le Hêtre et le Bouleau

Couverture - Le Hêtre et le Bouleau

Essai sur la tristesse européenne

Première publication Octobre 2009
Éditions du Seuil, coll. La librairie du XXIe siècle

Le Hêtre et le Bouleau, essai sur la tristesse européenne est une méditation sur la hantise européenne, l’obsession mémorielle, l’envoûtement de l’h-être européen par l’Histoire du 20e siècle. C’est un livre qui tourne autour d’une image : le souvenir de ma mère qui se trouvait auprès de Rostropovitch, le dissident, le jour de la Chute du mur de Berlin, en novembre 1989.

Oublier, trahir, puis disparaître

Oublier, trahir, puis disparaître

OubTraDisp

Dernier volet de la “trilogie européenne”

Première publication Février 2014
Editions du Seuil, coll. La librairie du XXIe siècle

Oublier, trahir, puis disparaître est le troisième volet de sa « trilogie européenne ». Après Le Hêtre et le Bouleau, à la suite de Vies pøtentielles, Oublier, trahir, puis disparaître explore, entre conte et récit mythologique, le temps européen, à la charnière des XXe et XXIe siècles, à l’heure où se pose la question de l’oubli et de la trahison…

Globalement contre

Globalement contre

Globalement contre

Chronique vidéo sur la fin du 20e siècle

Première diffusion - 2002
Canal Plus.

Réalisé à partir de deux cent cinquante heures d’archives, ce cut-up documentaire dresse un portrait fragmentaire de la contestation à la fin du xxe siècle. Dans ce film de montage, j’ai cherché, à travers des [...]

Mémoire-s

Mémoire-s

Mémoire-s-frere

Un travail sur l'archive, sur le devenir fictionnel de l'enfance

Première présentation publique — Mai 2011
La Ménagerie de Verre —

Mémoire-s est un travail sur l’archive, sur l’étrangeté que je ressens en sauvegardant, puis en transformant les vidéos de mon enfance, après la mort de mon père. Comme pour la série des Nowhere Lands, je [...]

L’Adieu au 20e siècle

L’Adieu au 20e siècle

L'Adieu au 20e siècle

Essai sur les trois âges de la révolte

Première édition - 2002
Les éditions pøtentielles

Récit d’une éducation intellectuelle à la charnière des siècles, entre la Chute du Mur de Berlin et la Chute du World Trade Center, « L’Adieu au 20e siècle » retrace, subjectivement, les trois âges de la révolte dans le sillon de L’Homme révolté d’Albert Camus. D’abord publié sous le titre : Archimondain, Jolipunk, confessions d’un jeune homme à contretemps et aujourd’hui repris par l’auteur, il a retrouvé le titre et la composition qu’il aurait dû avoir dès la première édition.

||: Voir toutes les oeuvres : ||
  • Register
    Contribuer / Contribute
    deco

    Support - Soutenez - the Toledo Archives Society - How ? - Comment ?
    Vous pouvez donner - You can donate - Vous inscrire. Register. C'est important - It's important. Pourquoi ?

  • Twitter>> Suivre @CamilledeToledo