Actualités

Camille De Toledo > Actualités > SUR UNE ILE – AN ISLAND

SUR UNE ILE – AN ISLAND

A la suite de l’écriture de L’Inquiétude d’être au monde (Verdier, 2012), j’ai entrepris à la demande du metteur en scène Christophe Bergon, un travail d’écriture théâtrale autour du massacre d’Utøya, en Norvège, perpétré par Anders Behring Breivik. Ce travail, co-produit par le théâtre Garonne et le TNT, théâtre national de Toulouse, porté par la Compagnie Lato Sensu Museum qui a précédemment adapté pour la scène des oeuvres d’Antoine Volodine, est présenté, à Toulouse, à la fin janvier 2016, pendant deux semaines, et l’occasion, avec Marie-José Mondzain, François Cusset et la librairie Ombres blanches, de débattre « de la violence ». La pièce « Sur une île », dialogue entre un frère – Jonas – et sa soeur – Eva – morte sur l’île, tuée par Anders Behring Breivik, met en scène deux corps, deux voix, et questionne notre obéissance à un ordre travesti (Breivik était déguisé en policier lorsqu’il arriva sur l’île). J’ai pu dire que j’avais travaillé à cette pièce comme à un « mythe noir », persuadé que ce qui a eu lieu là-bas, en Norvège, vaut pour l’Europe, pour lire ce qu’il advient de nos sociétés européennes depuis la Chute du Mur : le réarmement, partout, d’identités malades, la délégation des peurs collectives à des ordres policiers répressifs, la contamination des idées xénophobes, et le triomphe d’une « fiction de guerre » devenant, au fil des ans, une guerre réelle, une fiction nourrie par des « hybris » combattants, des « petits soldats ». Vous pouvez suivre les développements de la création et trouver toutes les informations ici. 

Partager : twitter google 0