Œuvres

Camille De Toledo > Oeuvres > LA BATAILLE DU PRÉSENT ET DU PASSÉ – installation
capitalistmelancholia_chto_18-3-1024x753

LA BATAILLE DU PRÉSENT ET DU PASSÉ – installation

Oeuvre musée

La bataille du présent et de passé est une suspension – de gants de boxe tombant du plafond – couplée à une pièce sonore. J’y ai travaillé pour l’exposition collective, Capitalist Melancholia, au Centre d’art contemporain de Leipzig, Halle 14-Spinnerei, en 2016. Pendant le travail préparatoire, j’avais à l’esprit la somme des luttes sociales engagées et perdues. Il y avait aussi ce thème de l’accélération et de l’épuisement que je voulais aborder. Comme dans History reloaded, l’exposition de 2015 où j’avais peint sur un sac de frappe la silhouette de Francis Fukuyama – auteur de la Fin de l’Histoire et le dernier homme – et poursuivant le travail accompli avec l’opéra, La Chute de Fukuyama, je voulais reprendre certains éléments, afin d’élaborer une grammaire du combat et de la ruine, de la résistance et de l’effondrement. Les gants, dans cette pièce, sont accrochés de telle façon qu’ils nous menacent. Nous pouvons les toucher, les frapper en retour, mais il faut alors sauter. Les enfants qui visitaient le centre d’art s’y sont essayé lors de l’exposition à Leipzig. Le son qui est diffusé est celui d’un combat au ralenti, des frappes qui semblent, à cette vitesse, des explosions de bombes. Je crois que j’aime cette configuration-là, en suspension, car elle permet de maintenir, justement, une tension. Les gants pourraient appartenir à ceux qui ont « baissé les bras », ceux qui ont échoué, mais ce qui se passe, je crois, en acte, dans l’espace, c’est le contraire. On a envie de se dresser, de toucher les gants, d’y jouer comme avec un instrument de musique.

Partager : twitter google 0