Œuvres

Camille De Toledo > Oeuvres > REMEMBER ME – sculpture
copyrighted image

REMEMBER ME – sculpture

Oeuvre musée

Si les choses pouvaient parler, que nous diraient-elles ? Que penseraient-elles de nous autres humains ? Selon la partition légale moderne, il y a un monde des « sujets » et un mon des « objets ». Mais, depuis le tournant écologique, cette vieille partition est remise en cause. L’avenir, en ce sens, est ouvert à des « sujets potentiels », qui demandent à être, à devenir, à acquérir des droits. Avec ce « Remember me », j’ai voulu aborder ce sujet des « choses pensantes » sous l’angle d’une culpabilité primitive : la culpabilité que nous ressentons, enfants, quand nous « abandonnons » nos jouets, nos peluches, quand nous les laissons au fond d’un placard ou d’un jardin. J’ai toujours ressenti – et jusqu’à aujourd’hui – très fortement cette culpabilité des « compagnons » de l’enfance abandonnés, lors de l’entrée dans l’âge adulte. J’ai le souvenir, notamment d’un singe, qui était mon fidèle ami. Je crois que, lorsque nous posons la question des droits à conférer à la nature, aux animaux, aux plantes, nous pouvons faire appel à ces croyances de l’enfance, ce temps où des choses nous entouraient, auxquelles nous donnions la vie et, dans un sens légal, le statut de sujet.

Partager : twitter google 0