Œuvres

Camille De Toledo > Oeuvres > VIES ET MORT D’UN TERRORISTE AMÉRICAIN – roman

VIES ET MORT D’UN TERRORISTE AMÉRICAIN – roman

Oeuvre écrite

Vies et mort d’un terroriste américain est le deuxième volet du livre des Strates. Un enfant fuit sur une route américaine. Il quitte son pays dans un temps de l’après 11 septembre 2001, à l’orée d’un siècle neuf, alors que le monde bascule dans une fiction totale. Il est pris en stop par un «mythe» américain : Theodor Kaczynski, connu du FBI sous le nom de «Unabomber». D’un côté, le gamin porte le monde nouveau, celui du xxie siècle, un temps d’hypothèses, de fictions-vraies. De l’autre, le vieux monde du regret, de la déploration, le monde d’Unabomber : celui d’un terrorisme anti-technologique qui hante encore les États-Unis. Après quelques pages, c’est surtout une histoire du vertige qui commence. La rencontre primitive — le gamin et Ted — se révèle être la première scène d’un film en cours d’écriture. Le livre, dès lors, se ramifie en plusieurs niveaux de fictions : vie de l’enfant Cheyenne-Eugene Green. Vie du scénariste Alexis Mital, qui renonce au script que lui a commandé le réalisateur Peter Samek. Et projection finale d’un film qui s’étend à la vie toute entière, emportant les personnages… Vies et mort d’un terroriste américain creuse, excave à l’intérieur du premier volet des Strates. Il s’empare d’un des personnages de L’inversion de Hieronymus Bosch — devenu dans sa version espagnole En época de monstruos y catástrofes — pour finalement montrer la production du roman — du film qu’est le roman — comme une machine, une chaîne industrielle avec ses scénaristes, ses producteurs, ses scénarios possibles, corrigés, évités, toute l’œuvre dans son état potentiel…

Alors, Tu découvriras que la réalité n’est rien,
que ceux qui la défendent organisent Ta misère, Tes peurs, et tous Tes empêchements,
qu’il faut pour les tuer beaucoup de cruauté et, plus, d’acharnement. »

Partager : twitter google 0