Presse

Camille De Toledo > Presse > Artpress – Vies pøtentielles

Artpress – Vies pøtentielles

Publié dans Artpress en Juin 2011

Camille de Toledo est un lettré. Et cela se voit dès le titre de son dernier ouvrage, Vies pøtentielles, référence aux Vies parallèles, les biographies de Plutarque. En effet, son ouvrage se constitue autour d’un triple système d’existences parallèles, qui constituent autant de schémas littéraires: les vies en elles-mêmes, sortes de fictions symboliques à la Borges, les genèses oétiques, et les exégèses, commentaires, souvent personnels, voire biographiques, de leur écriture – puisque c’est du deuil paternel qu’est surgi l’hapax de Camille de Toledo.
Ces vies, si elles sont parallèles, comme chez Plutarque, n’en ont pas moins des coalescences : par définition, la genèse se situe dans l’avant-texte, tandis que l’exégèse prend sa suite… De cette façon, l’écrivain invente un dispositif complexe,jouant d’un phénomène de vases communicants, entre les différents éléments de sa production,éléments qui correspondent à trois formes de voix, à trois styles distincts où l’on reconnaît la virtuosité d’un véritable auteur: du quasi-lettrisme des genèses au lyrisme des exégèses, voire aux effets de voix des microbiographies, du texte au méta-texte la diversité est grande,et en même temps, l’unité, réelle. Mais ce système de vies n’est pas que parallèle: il est aussi et surtout « pøtentiel », avec cette graphie nordique, dépaysante, du « ø» qui a été choisie. D’une certaine manière, chacune existe en puissance dans l’autre : dans les vies, la biographie de l’auteur se trouve in nuce, tandis que, dans son existence, bien sûr, c’est la production littéraire qui demeure le principal horizon d’attente, faisant de cet ouvrage unique une fiction, et donc un roman.

Donatien Grau

Partager : twitter google 0